Découvrez Blooper, le premier réseau social 100% Eurelien.

Marre de Twitter et Facebook, venez échanger quelques Bloops sur Blooper

Testez ce nouveau réseau social Eurélien en mode « early fish » !

Découvrez Blooper, le premier réseau social 100% Eurélien. Marre de Twitter et Facebook, venez échanger quelques Bloops sur Blooper

Principaux atouts de Blooper par rapport aux autres réseaux sociaux

Selon une étude Ifop, les Français seraient 68% à trouver les publicités qui abondent les réseaux sociaux insupportables. C’est pourquoi avec Blooper, Captusite répond une fois de plus aux exigences des internautes avec les fonctionnalités suivantes :

1/ Plus d’addiction possible

Sauf si vous êtes accro à la chair riche en Oméga 3, Blooper ne provoquera pas d’addiction comme Facebook et Twitter car c’est un réseau social éphemère. Nous le désactiverons le 2 Avril.

2/ Fin de la publicité

Pour fêter comme il se doit cette journée de la farce, nous avons décidé de ne pas mettre de publicité sur ce nouveau réseau social grâce à un filtre anti-hameçonnage.

3/ Pas de clause de confidentialité obscure

Avec Blooper, une nouvelle ère sociale est née. Plus besoin de clause de confidentialité, ni de condition générale d’utilisation car le « Filet de pêche » est 100% ouvert et sans mot de passe.

Mais pourquoi Blooper ?

Et pourquoi pas ? Simplement pour prendre le contre-pied de Twitter. Si vous pensez que les oiseaux Tweetent, et bien les poissons Bloopent. N’est-ce pas ?

A quoi sert le mode « Early Fish » ?

Avant le lancement officiel de ce réseau social (prévu aux environs de la Saint glinglin), nous souhaitons connaitre votre avis sur sa facilité d’utilisation ainsi que ses améliorations éventuelles. Vous avez donc naturellement été choisi pour faire parti de ce grand test en bassin contrôlé. Toutes ces appréciations nous permettront d’affiner cet outil afin que vous vous sentiez comme un poisson dans l’eau.

Quelle mécanique tourne derrière Blooper ?

Cet outil est le fruit de quelques minutes de brainstorming, beaucoup de jus de cerveau, et 6 heures de développement acharné de la Captusteam. De quoi rendre l’inutile à l’agréable.