A la conquête de la 1ère place pour l’affichage dynamique !

affichage dynamique

 

 

www.affichage-dynamique-eri.fr c’est 3 mots clés à positionner à la 1ère place !

Pour améliorer sa visibilité sur Google nous avons conseillé à Eri Concept un contrat de référencement naturel. Déjà 2 mots clés se trouvent en 2ème position des résultats Google !

L’affichage dynamique

Grâce à son logiciel simple et performant vous pouvez animer vos espaces en diffusant une information multimédia sur de multiples écrans ; c’est ça, l’affichage dynamique !

 

 

 

Adimage Adexpo – Un stand design à portée de clic

Adimage adexpo standiste

L’agence de stand design

Basée à Paris, le standiste est spécialisées dans l’étude, la conception et la fabrication de stand menuiserie ou portable. Modulable et adaptable c’est surtout le concept des stands qui retient l’attention.

Le rôle de Captusite

Notre rôle est de mettre en avant le savoir-faire du fabricant de stand pour ne pas qu’une entreprise recherchant un stand design puisse passer à côté du site web Adimage Adexpo.

Demena Déménagement – un site web pour 3 agences

demena demenagement

 

1 site web, 3 agences et une quinzaine de mots clés à optimiser sur le site web !

L’entreprise de déménagement familial et de déménagement professionnel souhaite être visible par les internautes recherchant une entreprise de déménagement dans les 3 zones géographiques identifiées :

Suivi régulier

Nous optimisons régulièrement les mots clés choisis par l’entreprise de déménagement pour améliorer le référencement naturel du site.

Vert espace – Des plantes artificielles d’extérieur haut de gamme

Vert espace
Vert espace

L’entreprise conçoit et fabrique des plantes artificielles d’extérieur, des arbres artificiels et du gazon synthétique. Espace vert nous a confié le référencement de son site web pour améliorer son positionnement sur la page de résultat Google.  Après la détermination de quelques mots clés, nous avons mis en place les moyens pour améliorer son positionnement.

Vert Espace c’est :

 

Forté Peinture optimise sa visibilité sur Google !

Image1

Avoir son site internet c’est bien, être trouvé, c’est mieux !

Après la réalisation de son site internet (par Captusite bien sûr 😉 ), l’entreprise FORTÉ Peinture souhaitait être trouvée plus facilement sur le moteur de recherche Google (c’est ce que l’on appelle le référencement). Ça tombe bien, chez Captusite nous avons la solution !

 

Utiliser des mots clés pour être bien référencé

Nous avons déterminé une liste de mots clés que les internautes sont susceptibles de taper dans Google puis nous les avons utilisé dans le contenu du site. Grâce à cette mise en avant des mots clés, Google repère le nombre de fois où le mot est écrit et c’est ce qui va modifier le positionnement. Par exemple, en tapant « entreprise peinture Eure-et-Loir« , je dois pouvoir trouver le site web de Forté peinture dans la 1ère page de résultat de recherche.

 

Suivi régulier des positions sur Google

Sur Google rien n’est acquis, nous pouvons être 1er dans la liste des résultats aujourd’hui et passer 10ème le lendemain. C’est pour cela que nous surveillons régulièrement les positionnements des mots clés identifiés.

 

Au fait, il font quoi chez FORTÉ Peinture ?

L’entreprise FORTÉ Peinture répond aux besoins des professionnels et des particuliers pour :

Vitesse site internet

5 conseils pour optimiser la vitesse de votre site

Pourquoi optimiser la vitesse de votre site ?

1. Pour améliorer l’expérience utilisateur

En tant qu’utilisateur, il n’y a rien de plus désagréable que de devoir attendre plusieurs secondes qu’une page Web s’affiche. Le risque, si votre site met du temps à s’afficher, est de perdre les utilisateurs les moins patients : et qui dit moins d’utilisateurs dit moins de clients potentiels !

2. Pour améliorer votre référencement et indexation

Pour qu’un site soit correctement référencé et indexé sur Google, il doit respecter un certains nombres de critères (tels que des mots clés bien définis, du contenu de qualité, régulièrement mis à jour) et la vitesse de chargement en fait partie. Google ayant pour objectif de faire ressortir en premier les sites proposant la meilleure expérience utilisateur possible, il est logique qu’un site lent soit pénalisé.

Optimiser la vitesse de votre site facilitera le passage des robots, et permettra une meilleure indexation de vos pages ainsi qu’un meilleur référencement.

3. Pour améliorer la navigation sur mobile

La navigation internet sur mobile est tellement rentrée dans notre quotidien qu’optimiser son site pour mobile est désormais devenu essentiel et indispensable. Il est aujourd’hui presque impensable de créer un site internet qui ne soit pas responsive (ou au moins compatible mobile), afin de s’adapter à toutes les tailles d’écran (mobile, tablette, ordinateur).

Mais faire un site internet responsive ne suffit pas à rendre l’expérience utilisateur agréable sur mobile : le wifi n’étant pas disponible partout et les réseaux mobiles peu stables, un site internet non optimisé peut mettre beaucoup de temps à s’afficher.

Optimiser la vitesse de votre site vous évitera de perdre vos clients sur mobile.

 

Comment optimiser la vitesse d’un site ?

1. Mesurer la vitesse d’affichage de votre site

La première chose à faire si vous trouvez votre site trop lent, ou que vous pensez nécessaire de l’optimiser, est de mesurer sa vitesse d’affichage grâce à des outils spécialisés. Ceux-ci vont analyser la page indiquée, lui donner une note en fonction de sa vitesse et même vous faire des recommandations en fonction des problèmes qu’ils auront détectés.

Les outils que nous utilisons chez Captusite sont les suivants :

  • PageSpeed de Google : nous savons l’importance d’être correctement référencé sur Google, c’est pourquoi PageSpeed est un outil essentiel à l’optimisation de votre site
  • Yslow de Yahoo : un bon outil complémentaire à PageSpeed

2. Compresser et limiter les images et vidéos

Compresser ses images et vidéos est un des moyens les plus efficaces et faciles pour optimiser la vitesse de chargement de votre site. En effet, les images alourdissent considérablement une page et ce sont souvent elles les premières responsables de la lenteur d’un site.

Limitez donc les images par page et compressez-les au maximum sans pour autant impacter leur qualité. Vous pouvez par exemple utiliser Photoshop et les enregistrer en format web, jpeg ou png si la transparence est nécessaire.

Il existe même des outils spécialisés dans la compression automatique de vos images pour votre site tels que Kraken par exemple.

Il en est de même pour les vidéos : limitez leur nombre et évitez absolument le lancement automatique. Rien de plus agaçant, en effet, que d’arriver sur une page qui lance automatiquement le chargement d’une vidéo au détriment de l’affichage de la page (ce qui, de plus, est très ennuyant si l’utilisateur avait le son à fond !).

3. Bien choisir son hébergement

Les hébergements mutualisés, peu onéreux, peuvent être suffisants pour de petits sites vitrines n’ayant pas beaucoup de pages, ou d’images. En revanche, il est préférable d’investir un peu plus dans un hébergement dédié dans le cas d’un site e-commerce ou d’un site plus important, afin d’éviter toute lenteur excessive.

4. Mettre en cache

La mise en cache d’un site internet est également un bon moyen d’optimiser la vitesse de chargement de vos pages. Une partie du contenu du site est « sauvegardée » sur l’ordinateur de l’utilisateur à chaque visite, permettant de charger la page rapidement les visites suivantes.

Il existe également la solution du CDN (Content Delivery Network), qui permet de créer des copies du site internet qui seront hébergées sur différents serveurs dans le monde entier. Cela permet à un utilisateur d’afficher rapidement votre site, même s’il se situe au Canada, grâce à la partie du site qui aura été sauvegardée sur le serveur  le plus proche de lui. Ce service peut s’acheter directement chez votre hébergeur.

5. Compresser et simplifier le code (ou « minifier »)

Un code source fouillis et lourd peut ralentir considérablement la vitesse d’affichage d’un site.

Heureusement, de nombreux outils permettent désormais de compresser son code, de le « minifier » de manière automatique (tels que Better WordPress Minify pour WordPress, ou Compress My Code pour une compression manuelle de vos codes Javascript, CSS et HTML).

Mais attention ! Toucher au code reste un acte dangereux pour quelqu’un qui n’aurait pas les connaissances nécessaires. N’hésitez donc pas à faire appel à votre agence Web ou à un développeur.

 

Un exemple d’optimisation de la vitesse de chargement d’un site, réalisé par Captusite:

 

optimiser la vitesse du site - avant
La note PageSpeed avant optimisation.
optimiser la vitesse du site - après
La note après.

 

Vous souhaitez améliorer la rapidité de votre site internet ? Faites appel à Captusite !

 

Comment rédiger une newsletter pertinente

Comment rédiger une newsletter efficace ?

Définir l’objectif de la newsletter, soigner l’objet et proposer un contenu pertinent

Déterminez l’objectif de la newsletter :

La première étape lors de la réalisation d’une newsletter est de se demander quel est son objectif. Est-ce que vous souhaitez :

  • Améliorer votre notoriété ?
  • Travailler votre image ?
  • Augmenter le trafic de votre site ?
  • Inviter à un événement, à un jeu concours ?
  • Informer ou conseiller ?

Une fois son objectif clair pour vous, réfléchissez au contenu de votre mail et au moyen de réaliser cet objectif. Rédigez un contenu à forte valeur ajoutée qui va inciter le lecteur à ouvrir puis cliquer.

Soignez l’objet de votre mail :

Réfléchissez tout d’abord avec soin à l’objet du mail. Celui-ci doit être court et inciter le lecteur à ouvrir votre newsletter. Mais attention aux mots qui risqueraient de vous faire atterrir dans les spams : « offre », « gagnez », « gratuit », « exceptionnel ». Insister sur la notion d’urgence et d’exclusivité.

Rédigez un contenu pertinent et intéressant :

Quant au contenu, il doit avoir un véritable intérêt pour le lecteur :

  • Offres spéciales
  • Jeux et concours
  • Contenu exclusif pour que le lecteur se sente privilégié d’avoir eu l’information avant tout le monde
  • Proposez au lecteur des solutions, des conseils pertinents en fonction de la période de l’année ou de ses besoins

 

Rédiger une newsletter claire, soignée et structurée

Une newsletter se doit d’être facile, rapide et agréable à lire. Pour preuve, notre capacité de concentration est passée de 10 secondes en 2000 à 8 secondes en 2013, soit 1 seconde de moins qu’un poisson rouge !

Soignez la mise en page :

Il est donc absolument nécessaire de soigner la mise en page : organisez votre newsletter en paragraphes avec des titres, mettez des puces et souligner les mots ou expressions importantes en gras ou en couleur. Mettez-y du relief !

Pensez au mobile :

En France, près de 50% des mails sont ouverts sur mobile, il est donc nécessaire que leur lecture se fasse facilement.

  • Faites-en sorte que votre newsletter soit responsive afin qu’elle s’adapte en taille et en format au mobile
  • Limitez les images afin que le chargement soit le plus rapide possible, ce conseil étant également valable sur ordinateur puisque certaines messageries ne les affichent pas
  • Les boutons Call-to-Action doivent être de taille supérieure afin de faciliter le clic sur mobile
  • L’objet du mail doit également être court afin d’être visible dans sa totalité

 

Une newsletter pour créer un lien, une relation de confiance

Le but d’une newsletter est avant tout de rappeler au lecteur que vous existez, mais il ne doit pas pour autant se sentir agressé, envahi par l’information et les incitations d’achat. Le lecteur doit voir votre newsletter comme un moyen de rester en contact avec vous et il vous faudra donc créer un lien avec lui, qu’il sache qu’il est important pour vous.

Personnalisez votre newsletter :

Pour ne pas que votre lecteur se sente noyé au milieu de tous vos autres clients, il est indispensable de personnaliser vos mails.

Vous pouvez par exemple donner un nom à l’émetteur du mail, et si le nom de votre site/marque n’est pas trop long vous pouvez même le rajouter (ex : Sébastien de Captusite). Le destinataire saura ainsi immédiatement d’où provient le mail et sera rassuré de savoir qu’il y a vraiment une personne qui se cache derrière cet envoi.

Personnalisez également le contenu en fonction du destinataire : appelez-le par son nom, son prénom et proposez des contenus différents selon le ciblage que vous aurez effectué en amont, selon le sexe et l’âge de la personne, de ses centres d’intérêts.

Créez un échange :

Le but d’une newsletter n’est pas de ne parler que de vous, vous devez laisser au lecteur la possibilité d’instaurer un échange avec vous au travers de vos mails.

  • Donnez à votre lecteur la possibilité de répondre à vos mails, bannissez le « no-reply » et indiquez votre adresse de contact
  • Incitez-le même à répondre : demandez son avis, montrez un véritable intérêt pour lui, rendez-vous accessible et prêt à répondre à ses questions et demandes en cas de besoin… et bien sûr, répondez ! Le service client n’est pas une option, même sur internet.
  • Faites des liens vers votre site et soignez vos landing pages

 

Faites de votre newsletter un rendez-vous rassurant

Lors de l’inscription à la newsletter, informez votre lecteur de la fréquence d’envoi de vos mails et respectez-la (hebdomadaire, mensuelle, et si possible à la même heure).

Si vous devez en envoyer plus, prévenez-le du caractère exceptionnel de la chose afin qu’il ne se sente pas spammé.

Et surtout, donnez-lui la possibilité de se désabonner. Car même s’il peut être tentant de supprimer cette option, la loi vous oblige à le faire et votre lecteur ne se sentira pas lésé. Au besoin, demandez-lui la raison de ce désabonnement, cela vous permettra d’adapter votre communication.

 

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir de plus amples informations ou conseils sur la rédaction de votre newsletter.

Quelles publications Facebook sont plus susceptibles d’être partagées?

Le nouveau fil d’actualités Facebook

Facebook a récemment mis à jour son fil d’actualités : désormais, ce sont les publications de votre famille et de vos amis qui seront favorisées et mises en avant, et ce afin de répondre à l’inquiétude des utilisateurs du réseau social de rater une information importante au sujet de leurs proches.

La visibilité de certaines pages sera donc diminuée et votre communication pourrait en pâtir !

Pour éviter que votre page ne souffre trop de ce manque de visibilité, il ne suffira plus désormais d’inciter les utilisateurs à cliquer, à « liker » ou à commenter vos publications. C’est désormais le partage de vos publications qui maintiendra le traffic sur votre page et c’est sur celui-ci que vous devrez miser.

Qu’est-ce qui pousse à partager une publication Facebook?

Mais comment savoir ce qui pousse un utilisateur de Facebook à partager une publication plutôt qu’une autre ?

C’est la question que s’est posée Fractl, une agence américaine de content marketing, qui a effectué un sondage sur 2 000 utilisateurs de Facebook afin de déterminer ce qui les incite à partager une publication. Les résultats de ce sondage sont résumés dans l’infographie ci-dessous.

 

Les informations à retenir :

  1. 48% des utilisateurs partagent une publication lorsqu’ils pensent que le sujet intéressera leurs amis,
  2. 17% le font pour informer leurs amis de ce qui est important pour eux,
  3. 13% pour que leurs amis ressentent quelque chose (joie, tristesse, colère…).
  4. 11% des utilisateurs partagent une publication s’ils la pensent utile pour leurs amis.
  5. 53% des utilisateurs estiment que partager sur Facebook les aide à se sentir plus proches de leurs amis.
  6. Les femmes accordent visiblement plus d’importance au partage d’information que les hommes :
    1. pour se sentir proches de leurs amis (73%),
    2. pour les informer de qui est important pour elles (57%)
    3. pour leur faire ressentir quelque chose (53%).
  7. En revanche, les hommes sont 19% à partager afin de convaincre.
  8. 18% des utilisateurs Facebook partagent du contenu plus d’une fois par jour,
  9. Seuls 5% des utilisateurs partagent plus de 4 fois par jour, mais ceux-ci ont tendance à être plus « audacieux» (publications controversées et/ou politiques).
  10. 28% des utilisateurs partagent du contenu qui leur permet de conserver une bonne image d’eux-mêmes.
  11. 41% d’entre eux évitent les publications qui pourraient donner une mauvaise image d’eux-mêmes.

 

Et n’oubliez pas, Captusite peut vous aider dans votre communication sur Facebook.

 

Qu'est-ce qui pousse les utilisateurs à partager une publication Facebook?
Infographie par Fractl
Intelligence Artificielle

Adwords et son nouveau planificateur de mots clés

RankBrain, l’algorithme intelligent de Google

Depuis 2015, le moteur de recherche Google est basé sur l’algorithme RankBrain. Cet algorithme intelligent, créé par Greg Corrado, constitue une étape supplémentaire de Google vers des résultats de recherche toujours plus pertinents et proches de ce que l’utilisateur pense et souhaite. Et cela a évidemment un impact direct sur le référencement, qu’il soit naturel ou payant sur Adwords.

En effet, cet algorithme intègre une intelligence artificielle capable de mieux « comprendre » les requêtes de l’internaute en apprenant au fur et à mesure de nouveaux termes, expressions, mots… et ce pour chaque langue !

Cet algorithme prépare et encourage la recherche vocale, sur smartphone notamment, qui n’a que faire de l’orthographe et qui nécessite une interprétation et une compréhension de la question, des termes de recherche et expressions employés.

 

L’outil de planification de mots clés Adwords

C’est dans cette optique que Google a récemment modifié son outil de planification des mots clés Adwords.
L’important pour Google étant de fournir l’information la plus pertinente possible pour l’utilisateur, l’outil de planification des mots clés ne différenciera plus désormais certaines expressions et mots proches dans le sens ou dans l’orthographe…

Regroupement des mots clés sur Adwords
Regroupement des mots clés sur Adwords

Par exemple, pour ce qui est du volume de recherche ou de la concurrence, les mots avec et sans accent tels « développement » et « developpement » ne seront désormais plus différenciés par Adwords. Ainsi que les mots conjugués tels que « développer » et « développé ». Il en va de même pour les pluriels comme « développement » et « développements » et les acronymes.

Ce regroupement n’est néanmoins pas encore disponible pour tous les mots clés et expressions, la différenciation dans l’outil Adwords se fait toujours pour la plupart d’entre eux.

 

Quel impact pour les spécialistes SEO, Adwords et marketeurs ?

Pour beaucoup de professionnels Adwords, cette évolution n’est pas une bonne nouvelle. En effet, il ne sera bientôt plus possible de connaître le volume précis de recherches (ou la concurrence) pour un terme ou une expression spécifique. Difficile alors de déterminer avec précision sur quels mots clés se positionner, que l’on souhaite faire du référencement naturel ou payant.

TVA ou Taxe Valeur Ajoutée?
Sur quel terme vaut-il mieux se positionner? TVA ou Taxe Valeur Ajoutée?

Par exemple : l’acronyme « TVA » n’étant plus différencié de « Taxe Valeur Ajoutée », comment savoir lequel de ces termes les internautes recherchent-ils le plus ? Faudra-il se positionner sur les deux ?
Car le nombre de 301.000 recherches mensuelles regroupe à la fois les recherches sur le terme « TVA » et celles sur le terme « Taxe Valeur Ajoutée ».

Néanmoins, ce regroupement permettra peut-être une simplification du référencement, l’algorithme RankBrain étant destiné à traiter intelligemment les requêtes. Peut-être ne sera-t-il plus nécessaire, dans un avenir proche, de se positionner sur toutes les variantes d’un mot clés mais seulement sur une seule ?

 

 

En attendant de plus amples informations, vous pouvez bien entendu toujours compter sur votre Agence Web Captusite pour optimiser et vous informer sur votre référencement naturel ou payant.

Facebook saura désormais dans quels magasins vous faites vos courses

Facebook saura désormais où vous faites vos courses !

Une nouvelle utilisation de la géolocalisation Facebook

La fonction de géolocalisation de Facebook est désormais connue de tous. Elle permet d’indiquer en temps réel notre position et d’informer nos contacts de notre proximité. Ce n’était qu’une question de temps avant que la firme américaine ne s’en serve à but commercial.

En effet, la fonction de géolocalisation permettra désormais aux marques et entreprises physiques communiquant sur le réseau social de connaître le véritable impact de leur communication.

Un outil précis pour les magasins physiques

Auparavant, il était très difficile pour un magasin de connaître ses taux de transformation, c’est à dire de savoir si sa publicité Facebook conduisait à des achats en magasin. Désormais, grâce à l’outil baptisé « Local Awareness« , il sera possible de savoir qui, parmi les personnes ayant vu la publicité, s’est effectivement rendu en magasin. De nombreuses données seront pour cela prises en compte: GPS, mais également Wifi et radio.

Le réseau social affirme ainsi sa volonté de suivre les traces de Google en proposant des outils toujours plus avancés et précis pour ses clients.

Pour en savoir plus: Article du Figaro.

 

Captusite peut vous accompagner dans votre communication sur Facebook.